J'ai regardé Miss France samedi dernier. Oui, je sais, j'ai honte... Bon n'empêche, donnons un peu dans le régionalisme puisque c'est tout de même Miss Alsace qui est repartie avec la couronne (de toute manière on est toute magnifique en Alsace, sinon, mes chevilles vont bien, merci).

Ceci étant dit, ce n'est pas vraiment le couronnement qui a le plus retenu mon attention. Non, moi, c'est les tenues toutes plus moches/vulgaires/de mauvais goût/spécial tapin (rayer la mention inutile) qui m'ont tapé dans l'oeil. Non mais sérieux? La mini robe scarlet avec les chaussures d'entraineuse blanches en pseudo vinyle c'était bien nécessaire? Le maillot de bain hyper échancré avec gros plan sur l'entrejambe, indispensable? Geneviève a dû en manger son chapeau devant sa télévision. Le clou du spectacle en terme de mauvais goût sera remporté haut la main par la robe de soirée des 5 finalistes. Du froufrou dégoulinant dans des super nuances de rose (mention spécial au rose cochon, très flatteur). J'imagine que son créateur/créatrice doit avoir une dent contre les miss, c'est pas possible autrement. Est-il possible de faire des robes aussi importables? Non mais franchement?

En bref, on sent bien là que les rênes ont été sévèrement repris par En...mol, qui après nous avoir produit des chefs d'oeuvre de télé réalité, s'attaque à une élection sensée véhiculer des valeurs telles que la beauté, la classe, et la distinction...


On prend les paris que l'an prochain, on a droit à un concours de tee-shirt mouillé?

 

DSC_0548

Velouté de céleri
Pour 4 bols
1 céleri rave
1 pomme de terre
1 oignon
2 bouillons cube de légumes
10 cl de crème liquide
poivre du moulin

Eplucher le céleri, la pomme de terre et l'oignon. Les détailler en gros cubes.

Placer dans une casserole, couvrir d'eau à hauteur, ajouter les cubes de bouillon et faire cuire à feu moyen jusqu'à ce que les légumes soient tendres.

Mixer la soupe à l'aide d'un mixer plongeant, ajouter la crème, un peu d'eau si la texture vous parait trop épaisse, remixer, poivrer et servir bien chaud, avec des éclats de noisettes, des dés de bleu, des petits lardons poélés...