Avant toute chose, Bonne année à tous. Meilleurs voeux de santé, de bonheur, toussa, toussa... De mon côté, je vais essayer de faire mieux que l'an dernier, avec 7 messages postés (no comment, tu t'es vraiment foulé ma fille sur ce coup là...) Et dieu sait que pourtant, j'ai cuisiné, mais bon, manque de temps, flemme... On verra bien ce que 2014 nous réservera...

On commence cette nouvelle année par un classique de la boulangerie Alsacienne, j'ai nommé le kougelhopf, cette brioche aux raisins secs à la forme de couronne si caractéristique (si vous avez déjà été au marché de Noêl de Strasbourg, ça doit vous parler, c'est un des souvenirs incontournables à ramener avec soi, au même titre que les bredele, le vin ou le foie gras...). Je ne le recommanderais pas forcément aux amateurs de brioche bien beurrée à la mie aérienne... Non, le kougelhopf, c'est une mie dense, qui se conserve facilement 5/6 jours, mais en même temps moelleuse, bref assez difficile à décrire mais reconnaissable entre mille... Pour moi, si un kougelhopf peut très bien se passer de raisins secs (mais bon, c'est plus compliqué pour S., donc, étant une femme de compromis...), la présence d'amande est indispensable (du coup, je double systématiquement la mise sur ce coup là...), c'est d'ailleurs ce que je préfère, garder la partie avec l'amande pour la fin...

Le kougelhopf nécessite un moule spécifique, idéalement en terre cuite, qu'on trouve très facilement en Alsace (évitez tout de même les magasins touristiques aux abords de la cathédrale de Strasbourg, où ils sont vendus au prix de la truffe). Pour des modèles sympa, pensez à Soufflenheim, le mien vient de là-bas et me sert même d'objet de déco, sinon il existe des modèles plus basiques pour moins cher, et on peut également en trouver au détour d'un marché aux puces avec un peu de chance. Concernant les modèles en silicone ou en fer, je n'ai jamais testé, donc je ne peux pas vous dire ce que ça vaut.

Pour la recette, une fois n'est pas coutume, j'ai utilisée celle de Suzanne Roth, extraite de son livre "le livre de cuisine des Alsaciennes", et comme d'habitude, c'est parfait... Pour le pétrissage, c'est mon kitchenaid qui a fait tout le travail (sans doute mon meilleur investissement de ces dernières années), mais ça se fait aussi à la main (avec beaucoup d'huile de coude, la pâte est un peu collante...).

 

DSC_0842

Pour un moule à Kougelhopf de 23cm de diamètre

500g de farine
25g de levure fraîche
25cl de lait
90g de sucre
2 oeufs
5g de sel
200g de beurre
75g de raisins secs (facultatif)
Amandes entières

Préparer le levain: dans 12,5cl de lait tiédi, délayer la levure, 1 pincée de sucre et 2 cs de farine. Couvrir et laisser lever au chaud environ 15min (je mets mon four sur position maintien au chaud à 35°, ça marche très bien).

Dans le bol du robot, bien mélanger avec la feuille la farine, le sucre, les oeufs, le reste de lait tiède et le sel. Ajouter ensuite le beurre ramolli et le levain, qui devra avoir doublé de volume. Mettre le crochet en place et pétrir pendant une dizaine de min. Rajouter les rasins secs si vous le souhaiter, puis pétrir encore quelques instants afin que les raisins soient répartis uniformément.

Beurrer votre moule (généreusement) et placer une (deux!) amandes par rainures. Mettre la pâte dans le moule et la faire lever dans un endroit chaud jusqu'à ce que la pâte est atteint le bord du moule.

Faire cuire à four préchauffé 50min environ à 180°.

Attendre que le kougelhopf soit froid pour le démouler. Le saupoudrer de sucre glace. 

Il se conserve très bien plusieurs jours dans du papier film. Vous pouvez aussi en congeler une partie et la sortir la veille au soir pour qu'il décongèle durant la nuit à température ambiante. Il sera comme frais le lendemain matin.