On poursuit notre spécial mode automne hiver avec un retour d'une tendance lourde, le look bourgeoise (qui d'ailleurs peut très bien se combiner avec le look catho déjà évoqué ici). Oui, je sais, là, les créateurs nous font vraiment rêver, avec une vrai touche de fantaisie en ce bas monde.

Imaginez vous un peu: du bleu marine ou du bordeaux, des chemisiers boutonnés jusqu'en haut, des jupes crayons au genou, bref que du super sexy. Chaque pièce séparée, je dis pas, mais ensemble, franchement, manque plus que le serre tête, pour se retrouver propulsée à l'époque de "la vie est un long fleuve tranquille" (côté Le Quesnoy, pas Groseille, hein, eux c'est plus la tendance têtes d'animaux...). Tout ça parce qu'une poignée de "it" girl ont du jour au lendemain laissé tomber leur slim grunge pour se transformer en dame (sans pour autant se comporter en bourgeoise, vous l'aurez compris: il faut casser le style!! pff).

 

DSC_0139

 

Tarte croustillante tomate et mozzarella au basilic
Pour 2 personnes en plat, 4 en entrée
5 feuilles de bricks
4 tomates, (idéalement des romas)
120g de mozzarella (idéalement spéciale cuisson)
une dizaine de feuilles de basilic
2 cs de purée de tomates séchées
huile d'olive
sel, poivre du moulin

Recouvrir un moule à tarte de papier sulfurisé. Y poser une 1ère feuille de brick. La badigeonner lègérement d'huile d'olive au pinceau. Superposer 2 autres feuilles de brick, rebadigeonner d'huile, puis terminer par 2 feuilles de brick. Etaler 2cs de purée de tomates séchées sur ce fonds de tarte. Réserver.

Détailler les tomates en tranches fines, les épépinner légèrement. Faire de même avec la mozzarella. Garnir le fonds de tarte en alternant tomates et mozzarella. Assaisonner selon vous et répartir le basilic ciselé sur la garniture.

Enfourner pour 15 min à 200°. Bien surveillez pour éviter que la feuille de brick ne brûle. Servir chaud.

J'aime beaucoup utiliser la feuille de brick en fonds de tarte, c'est rapide, très bon et plutôt léger. J'en ai toujours un paquet dans mon frigo, pour les soirs en mal d'inspiration...